7 juin 2019 1 Commentaire

J 15 OULAN BATOR – PEKIN

Donc, comme prévu, réveil à 5h… enfin pas tous car certains ont été oubliés par la réception. Malgré tout, tous sont présents pour embarquer à l’heure dans le car pour la gare. Là, l’ambiance est mongole, ce qui se traduirait par « bazar ». Le groupe est dispersé dans le train, un couple est séparé ainsi que deux personnes qui voyagent en duo depuis le début. Le train part à l’heure. Parfois dans le paysage une scène de la vie ordinaire, comme ce père donnant une leçon d’équitation à sa fille. Le paysage change peu à peu, aux steppes succèdent des paysages de plus en plus arides, puis vient le fameux désert de Gobi qui a cet endroit n’et pas formé de dunes de sable. On ne voit plus de troupeaux, mais de temps à autres quelques groupes d’animaux dont ces chameaux broutant la maigre et rare  végétation.
_copie-0_IMG_1848_copie-0_IMG_1906_copie-0_IMG_1912_copie-0_IMG_1910_copie-0_IMG_1934_copie-0_IMG_1908_copie-0_IMG_1930_copie-0_IMG_1939_copie-0_IMG_1940

Au bout de quelques heures de voyage, le bazar continue : nous apprenons que deux compartiments  (8 personnes) doivent déménager du wagon où ils sont installés, au  motif que celui-ci sera détaché du train! Bien entendu, personne ne sait où ils seront installés… et en attendant ils squattent les compartiments de deux couples.

Les contrôles de sortie du territoire Mongol ont lieu comme prévu à ZaminUüd, et pendant environ deux heures, nous sommes consignés dans nos compartiments. Nous récupérons enfin nos passeports et reprenons notre route vers Pékin.

Vers 21h, c’est l’arrêt pour l’entrée en Chine, à Erlian. Là, c’est le grand jeu : contrôle des passeports, photo, prise des empreintes digitales, scan des bagages (enfin, de ceux qui les ont descendu du train…). Pendant ce temps, c’est aussi le changement des essieux du train (la largeur des voies et différente en Chine). Nous passons donc plus de 4h dans la salle d’attente où certains parviennent à dormir un peu, tandis que les autres vont et viennent, sortent prendre l’air dans  l’espace clôturé réservé aux voyageurs en transit. Puis vers 2h du matin le train repart enfin. Les huit « squatters » sont relogés et tout le monde peut enfin dormir, heureusement rien de presse demain matin puisque nous n’atteindrons Pékin qu’à 14h30.
_copie-0_IMG_1944_copie-0_IMG_1947

 

 

Une réponse à “J 15 OULAN BATOR – PEKIN”

  1. Franck et Caro 10 juin 2019 à 20 h 55 min #

    Une petite pensée,…


Laisser un commentaire

Destination Grand Vézelay |
VACANCE AU SOLEIL VIC LA GA... |
My travel to Australia |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Courchevelmeribel
| Sejoursunpark
| Petersoverby59