Moscou - Pékin par le Transsibérien et le Transmongolie

31 mai 2019 3 Commentaires

J 9 LISTVIANKA (LAC BAÏKAL)

Ce matin, c’est quasiment grasse matinée car le départ pour notre première activité est fixé à 10h : promenade dans les rues de Listvianka (c’est le village où est notre hôtel et dont le nom vient du mot « list » qui veut dire mélèze en russe, cet arbre est abondant ici). Nous nous chauffons au soleil avant le départ car le fond de l’air est frais! La mascotte en profite pour une pose photo sur fond de lac Baïkal. Nous partons donc à travers les rues (plus ou moins goudronnées) bordées de maisons en bois, parfois modestes mais souvent luxueuses.

_copie-0_IMG_1287_copie-0_IMG_1285_copie-0_IMG_1292_copie-0_IMG_1291

 

Nos pas nous conduisent jusqu’à l’église du village, particulière à double titres: elle est construite en bois, et surtout elle a été déplacée en 1951. En effet, la montée des eaux du lac, quoique modeste (1m),  causée par la construction d’un barrage a rendu ce déménagement nécessaire. 

_copie-0_IMG_1297_copie-0_IMG_1295_copie-0_IMG_1294

 

Puis, nous arrivons au bord du lac et nous dirigeons vers le lieu d’embarquement pour une promenade en bateau. Pour meubler l’attente, certain(e)s se rafraîchissent les pieds : l’eau est à environ 10°… tandis que d’autres préfèrent se chauffer au soleil!

_copie-0_IMG_1305_copie-0_IMG_1313

 

Nous embarquons, et si le soleil est bien présent, il y a tout de même un petit vent frais (froid?) qui maintiendra certains d’entres nous à l’intérieur du bateau. Mais tout le monde est présent dehors pour une photo de groupe!!

_copie-0_IMG_1316_copie-0_IMG_1331_copie-0_IMG_1337

 

Après le déjeuner, nous nous rendons dans un musée qui a ceci de particulier, c’est qu’ il est entièrement dédié au lac Baïkal. Tous les aspects du lac et de son environnement immédiat sont représentés : géographie, géologie, histoire, faune, flore, espèces endémiques, activités économiques, écologie, environnement, et j’en passe peut être !
Quelques chiffres : 306 rivières et ruisseaux alimentent ce lac, une seule rivière en repart : l’Angara, qui est un affluent du célèbre Ienisseï. Le lac est long de 636km, large de 27,8km, sa profondeur est de 1637m et sa surface de 31500 km². C’est le plus grand lac du monde, il représente 20% des réserves d’eau douce de la planète, soit environ 23000 km cubes. On y compte 3500 espèces animales et végétales, dont 2400 sont endémiques. 

_copie-0_IMG_1355_copie-0_IMG_1359_copie-0_IMG_1354

 

Puis, nous reprenons le car qui nous amène de nouveau à Irkousk où nous reprendrons le train dans deux jours. En chemin, un arrêt sur un petit marché où l’on vend la spécialité locale : des poissons fumés (omouls) à la saveur particulière due au bois de mélèze et que l’on consomme sans autre préparation, sur place. Ceux-ci proviennent des rivières alentour, dont l’Angara, car sa pêche ainsi que celle de l’esturgeon sont interdites dans le lac à cause de la surexploitation des années passées.
_copie-0_IMG_1369_copie-0_IMG_1372

A notre arrivée à Irkousk, une surprise nous attend à l’hôtel où nous sommes accueillis par une charmante hôtesse qui nous offre un gâteau de bienvenue traditionnel, une sorte de brioche dont on détache un morceau que l’on trempe dans le sel.
_copie-0_IMG_1383

Autre surprise, notre repas de ce soir sera agrémenté d’une représentation de chants folkloriques. Certains d’entre nous participent très activement !!
_copie-0_IMG_1390_copie-0_IMG_1394_copie-0_IMG_1396_copie-0_IMG_1397_copie-0_IMG_1402

Il ne nous reste qu’à aller nous reposer, car nous avons encore parcouru 7km à pied aujourd’hui entre notre promenade et nos visites !

A demain !!

 

 

 

30 mai 2019 1 Commentaire

J 8 IRKOUSK

Le car nous amène donc au restaurant (ce sera l’hôtel où nous résiderons demain), un peu « rococo » mais sympa.
_copie-0_IMG_1098_copie-0_IMG_1099_copie-0_IMG_1100

Tout de suite après, nous commençons notre programme par la visite à pied de la vieille ville. Beaucoup de maisons en bois, la plupart en triste état mais certaines toujours habitées malgré l’absence de confort (eau courante, tout à l’égout). En effet, la visite prévue d’une église ne peut se faire avant 11h car il y a un service religieux. Nous passons devant une cathédrale orthodoxe transformée en boulangerie et logements communautaires par les bolcheviks (au moins celle-ci n’a pas été rasée) et qui fût restaurée il y a quelques années. Nous croisons sur notre chemin la cathédrale catholique polonaise, elle aussi rescapée, et qui est aujourd’hui une salle de concert réputée en raison de la qualité de son orgue. Une grande place où se trouve le monument aux morts descend jusqu’à la rive de l’Angara (seule rivière qui part du lac Baïkal). La flamme du souvenir est gardée en permanence par quatre écoliers (les meilleurs élèves) qui se relaient toutes les heures. Nous ne les verrons pas… ce sont les vacances !! A l’image de la Passerelle des arts à Paris, une multitude de cadenas (plus ou moins originaux) décorent la barrière le long de la rivière. Plus loin, nous sommes un peu surpris de croiser une meute de chiens errants, heureusement d’humeur pacifique, ce qui parait-il n’est pas toujours le cas !.
_copie-0_IMG_1101_copie-0_IMG_1104_copie-0_IMG_1106_copie-0_IMG_1110_copie-0_IMG_1114_copie-0_IMG_1120_copie-0_IMG_1132_copie-0_IMG_1133_copie-0_IMG_1134

L’heure autorisée étant atteinte, nous nous rendons  au monastère dont la visite était prévue. Nous visitons discrètement car le pope et en train de faire un sermon dont nous attendons la fin pour aller voir les reliques de St Innocent qui y sont exposées.
_copie-0_IMG_1149_copie-0_IMG_1151_copie-0_IMG_1155_copie-0_IMG_1161_copie-0_IMG_1159

La visite terminée, nous nous rendons dans un restaurant à la décoration un peu orientale pour déjeuner
_copie-0_IMG_1165_copie-0_IMG_1168_copie-0_IMG_1167

Le trajet de 40 mn pour nous rendre au musée de la construction en bois qui sera notre visite de l’après midi est mis à profit par bon nombre d’entre nous pour une sieste réparatrice. Ce musée (en plein air, bien sur) est étonnant et très intéressant. Petit instant de nostalgie pour Joëlle dans l’ancienne salle de classe…
_copie-0_IMG_1172_copie-0_IMG_1175_copie-0_IMG_1180_copie-0_IMG_1178_copie-0_IMG_1182_copie-0_IMG_1183_copie-0_IMG_1202_copie-0_IMG_1209_copie-0_IMG_1214

La visite terminée, le car nous amène à Listvianska, petite ville sur le bord du lac Baïkal où nous passerons la nuit. Ce lieu mythique est enfin là, devant nous, bordé à l’hôrizon par une chaîne de montagnes encore enneigées. Certains d’entre nous sacrifient au rite, trempent leurs pieds ou leurs mains, voire se passent le visage à l’eau du lac. C’est sensé porter bonheur de faire ça la première fois qu’on voit le lac ou lorsqu’on y revient. L’eau est d’une limpidité incroyable… et d’une fraîcheur agréable!
_copie-0_IMG_1232_copie-0_IMG_1235_copie-0_IMG_1234_copie-0_IMG_1242_copie-0_IMG_1241_copie-0_IMG_1250

Puis nous nous installons à l’hôtel, promenade au bord du lac pour les plus courageux, dîner (omoul, poisson réputé et spécialité du lac Baïkal), et direction le lit car la journée a été longue et active (encore plus de 9km parcourus à pieds pendant nos visites du jour).

_copie-0_IMG_1270_copie-0_IMG_1272_copie-0_IMG_1273_copie-0_IMG_1265

30 mai 2019 1 Commentaire

J 6 et J 7 de EKATERINBOURG à IRKOUSK

6ème jour:

Après une nuit réparatrice, car l’étape de la veille était dense, nous nous préparons à la première journée de cette looongue   partie de notre voyage (3 nuits et deux jours). Petit déjeuner, toilette sommaire (bienvenue aux lingettes car il n’y a pas de douches dans le train et le lavabo est juste assez grand pour se laver une main à la fois), et nous nous laissons bercer par la contemplation du paysage alternant étendues boisées (essentiellement du bouleau) et vastes plaines la plupart du temps marécageuses. Contrairement à ce que nous aurions pu penser, le trajet n’est pas ennuyeux : beaucoup de conversations et de fréquentes visites au samovar en bout de wagon pour quelques cafés ou thés. En outre, lors des arrêts, nous descendons nous dégourdir les jambes. Comme ici à Omsk

_copie-0_IMG_1026_copie-0_IMG_1030_copie-0_IMG_1031_copie-0_IMG_1033_copie-0_IMG_1036

 

Puis certains d’entre nous prennent leur déjeuner (arrosé ici d’une bière russe) au wagon restaurant, d’autres dans leur compartiment

_copie-0_IMG_1041_copie-0_IMG_1042_copie-0_IMG_1047

Après la sieste (oui, la fatigue des jours précédents n’était sans doute pas dissipée), l’arrêt à Barabinsk, plus long car le train est ravitaillé, nous permet de profiter du soleil car le temps est magnifique. Quelques marchands ambulants : poissons fumés (omoul) et châles de laine de chèvre. Une ancienne locomotive à vapeur trône fièrement, témoin des premiers transsibériens.

_copie-0_IMG_1054_copie-0_IMG_1053_copie-0_IMG_1052_copie-0_IMG_1056

 

7ème jour :

Ce jour ressemble au précédent, à la différence que certains n’étant plus fatigués, la nuit a été moins douce…
Le paysage change un peu, la journée s’écoule au rythme des arrêts, des repas, des apéros, des siestes, discussions, visites au samovar, « conférence » de notre guide, etc… La mascotte veille à ce que la consommation de boissons alcoolisées reste raisonnable…

_copie-0_IMG_1067_copie-0_IMG_1065_copie-0_IMG_1064_copie-0_IMG_1069_copie-0_IMG_1070_copie-0_IMG_1071_copie-0_IMG_1080_copie-0_IMG_1076_copie-0_IMG_1081

 

La nuit s’annonce courte: réveil à 5h car nous débarquerons à 6h30 à Irkousk

 

 

30 mai 2019 1 Commentaire

J 5 EKATERINBOURG

Compte rendu un peu plus long : nous avons fait beaucoup de choses… et beaucoup de train donc du temps pour préparer!!

Nous nous rendons en car à l’église Sur le Sang Versé, construite sur le lieu de la maison (villa Epatiev) où la famille impériale Romanoff fut massacrée par les bolcheviks. Cette église a été construite sur ordre de Boris Eltsine, dans le plus pur style orthodoxe. De nombreux russes s’y rendent en pélerinage. En effet, bridée sous le joug soviétique, la religion semble connaître aujourd’hui une recrudescence notable, en particulier chez les jeunes générations. Notre visite est animée par une jeune guide locale, Helena, assistée de la guide qui nous accompagne jusqu’à Pékin… Helena, laquelle avait pris le relais de notre guide de Moscou… Helena !! Y aurait-t-il un prérequis pour être guide ?

Durant notre trajet, nous pouvons admirer d’anciennes demeures en bois, dans un état variable, ainsi que des bâtiments en dur d’époque et de style variable, Là encore, l’empreinte soviétique est toujours visible. Nous voyons au passage un des sept palais de Poutine (?) en tous cas celui où il réside lorsqu’il se rend à Ekaterinebourg (pour sa tranquillité, je n’ai pas pris de photo…)

_copie-0_IMG_0814 _copie-0_IMG_0815 _copie-0_IMG_0816

Donc, nous voici à l’église ou un office se déroule, l’accoustique impressionnante nous permet de profiter des chants du rite orthodoxe. Malgré le gardien qui me marque « à la culotte », je parviens à prendre « à la volée » quelques photos de ce lieu (désolé pour les cadrages).

_copie-0_IMG_0841_copie-0_IMG_0836_copie-0_IMG_0838_copie-0_IMG_0832

Nous nous rendons ensuite à un centre culture édifié à la gloire de Boris Eltsine, dont l’action en tant que maire de Ekaterinebourg et président de région  à une époque où l’alcool et le pouvoir ne l’avaient pas encore gâché, est ici dans les mémoires.  Il a laissé dans sa ville un bien meilleurs souvenir que son passage à la présidence de la république… Outre le monument assez ressemblant érigé à l’extérieur, sa voiture blindée y est exposée.

_copie-0_IMG_0853_copie-0_IMG_0846_copie-0_IMG_0845_copie-0_IMG_0847

Nous nous promenons sur le site où née la première ville, créée de toutes pièces pour l’industrie métallurgique en raison de la richesse en minerai de la région

_copie-0_IMG_0868_copie-0_IMG_0880_copie-0_IMG_0882

 

Après le déjeuner, nous nous rendons sur la ligne de partage des eaux qui représente symboliquement la frontière entre l’Europe et l’Asie (à 4546 km de Paris!) Nous respectons la tradition en attachant un ruban de couleur côté Asie et en buvant un peu de champagne russe côté Europe.

_copie-0_IMG_0941_copie-0_IMG_0938_copie-0_IMG_0935_copie-0_IMG_0934_copie-0_IMG_0921_copie-0_IMG_0948

La journée se poursuit par la visite d’un site religieux (Ganinayama) édifié de 2000 à 2005 sur les lieux d’un ancien puits de mine où auraient été enfouis les cadavres de Nicolas II, de son épouse et de ses cinq enfants massacrés par les bolcheviks. Ces sept églises (une par membre de la famille) bien que de construction contemporaines sont édifiées dans le plus pur style local : bois, bois et bois. Pour l’occasion, les dames revêtent de seyantes jupes rouges, le pantalon n’étant pas considéré comme correct, sans doute…

_copie-0_IMG_0978 - Copie_copie-0_IMG_0976 - Copie_copie-0_IMG_0983 - Copie_copie-0_P1080840_copie-0_P1080838_copie-0_IMG_0970 - Copie

De retour à Ekaterinebourg, nous sommes reçus dans une vielle maison en bois où une dégustation de spécialités locales (zakouskis) nous est offerte ainsi qu’une liqueur maison. Un couple de musiciens nous présente quelques chansons folkloriques.

_copie-0_IMG_0997 - Copie_copie-0_IMG_1003 - Copie_copie-0_IMG_1010 - Copie

Avant le dîner, un temps libre dans une galerie commerciale permet de faire quelques emplettes en prévision du voyage à venir (3 nuits et deux jours, la prochaine destination, Irkoutsk, est lointaine : 3375km, plus de 53 heures de train). Une surpise désagréable nous attend à la gare : notre train a plus d’une heure de retard (on se croirait en France…), et une fois l’embarquement fait ; il nous a fallu faire nos lits avant de goûter un repos bien mérité après cette journée car nous avons parcouru aujourd’hui plus de neuf kilomètres au cours de nos différentes visites !)

_copie-0_IMG_1014 - Copie_copie-0_IMG_1015_copie-0_IMG_1022

J’allais oublier ! Après son périple à l’ouest des USA, la mascotte ici avec sa « maman », semble apprécier ce voyage à l’est!

_copie-0_IMG_0900

26 mai 2019 15 Commentaires

J 4 de MOSCOU à EKATERINBOURG

C’est donc notre première nuit dans le train… bonne pour certains, moins bonne pour d’autres. Compte tenu des décalages horaires puisque nous roulons vers l’est, les gens ont commencé à se croiser dans le couloir à partir d’une heure très matinale (4h… heure française!). Ont suivi des aller-retours au samovar en bout de wagon où de l’eau (très) chaude est disponible en permanence, bien pratique pour les cafés, thés, infusions.
Quelques mots sur ce train : il y une responsable par voiture, chargée de l’accueil, de la gestion des passagers, mais aussi du ménage. C’est très propre, le personnel est aimable et disponible.
On s’occupe comme lors de chaque long voyage (contemplation du paysage, lecture, tablettes, mots croisés, conversation avec ses voisins, boire un verre entre amis, etc…). Chaque arrêt est l’occasion de se dégourdir les jambes, de prendre l’air, voire de faire quelques emplettes auprès des marchands ambulants sur les quais. Durant chaque arrêt, les responsables des wagons sont en faction à la porte de leurs voitures respectives.

_copie-0_IMG_0802 _copie-0_IMG_0803_copie-0_IMG_0796_copie-0_IMG_0797_copie-0_IMG_0793_copie-0_IMG_0792

Helena se déplace de compartiment en compartiment pour nous donner des informations sur la Russie que nous écoutons avec attention… enfin, ceux qui ne sont pas fatigués par une mauvaise nuit et dont les yeux se ferment malgré eux!!

_copie-0_IMG_0789_copie-0_IMG_0788

 

Notre mascotte est aussi du voyage, et après avoir parcouru l’ouest de USA, elle découvre l’est de l’Europe !!

_copie-0_IMG_0800_copie-0_IMG_0801

 

Nous arrivons à Ekaterinbourg (Iekaterinbourg) vers 21h15, nous avons donc parcouru environ 1800 km et franchi deux fuseaux horaires depuis notre départ de Moscou hier vers 16h. Transfert à l’hôtel dont nous repartons immédiatement à pied pour rejoindre le restaurant. Le dîner est expédié en un temps record, ce qui en Russie semble être une habitude !! La nuit à l’hôtel va être la bienvenue.

_copie-0_IMG_0811_copie-0_IMG_0812

 

26 mai 2019 1 Commentaire

J 3 MOSCOU

Après avoir cherché jusqu’à 1h du matin ce qui pouvait causer le dysfonctionnement lors de la mise à jour du blog (probablement une connexion trop longue) j’ai finalement jeté l’éponge.

 

Ce matin, après avoir préparé nos bagages puisque nous prenons le train ce soir, nous partons pour notre première visite  : le cimetière Novodievitchiy, l’équivalent du Père Lachaise, où sont enterrés des personnalités de tous ordres  : politiques, militaires, artistes, écrivains, musiciens, etc…  (De gauche à droite (ou de haut en bas) : Kroutchev, Tchékov, Eltsine, Rostropovitch, Gogol … impossible de tous les citer) 

_copie-0_IMG_0713_copie-0_IMG_0703_copie-0_IMG_0695_copie-0_IMG_0696_copie-0_IMG_0701

 

Puis nous nous rendons à la galerie Tretyakof, un des musées les plus grand du monde dédié à l’art Russe. Nous nous sommes intéressés aux peintres des 18 et 19ème et avons admiré également une magnifique collection d’icones.

_copie-0_IMG_0736IMG_0741IMG_0742IMG_0743

 

Nous nous sommes ensuite rendus au restaurant où le repas a été expédié (il n’y a pas d’autre mot) en un temps record, notre guide Helena ayant signalé que nous devions prendre le train  !!

Le bus nous dépose ensuite à la gare et une fois passés les désormais habituels contrôles de sécurité, nous prenons possession de nos compartiments.  Nous nous habituons rapidement à la relative exigüité des lieux et nous nous installons. Bonne surprise, la compagnie nous offre un repas au wagon restaurant que nous choisissons de prendre demain à midi, car nous avons prévu celui de ce soir (soupe et pâtes instantanées, pommes). Puis, nous installons nos couchettes et nous préparons à passer notre première nuit à bord du Transsibérien.

_copie-0_IMG_0747_copie-0_IMG_0782_copie-0_IMG_0757_copie-0_IMG_0764_copie-0_IMG_0763_copie-0_IMG_0776

25 mai 2019 1 Commentaire

J 2 : MOSCOU

Nous commençons notre journée par une visite de l’étonnant métro de Moscou, visite bienvenue car il fait frisquet ce matin. Ce réseau date de 1935 est vraiment étonnant: très profond, on y trouve à profusion marbres, mosaïques, vitraux, bronzes, etc…

_copie-1_IMG_0447_copie-1_IMG_0457_copie-1_IMG_0466

 

Puis nous nous dirigeons vers la Place Rouge qu’à notre grand surprise nous trouvons fermée… pour cause de manifestation culturelle !! Nous contentons donc de ce que nous pouvons en voir  

_copie-1_IMG_0482_copie-1_IMG_0483

 

Nullement perturbée par cet évènement, notre guide Helena nous entraîne à sa suite à travers le Gum, célèbre et ancien centre commercial bien mieux achalandé qu’à l’époque soviétique car on y trouve aujourd’hui une multitude de boutiques de luxe !!

_copie-0_IMG_0644_copie-0_IMG_0511_copie-0_IMG_0501_copie-0_IMG_0660_copie-0_IMG_0661

 

Nous gagnons ainsi l’arrière de la Place Rouge et tombons sous le charme de l’Eglise  Basile le Bienheureux, dont l’approche nous est interdite par ce sympathique jeune homme…

_copie-0_IMG_0507_copie-0_IMG_0516

Puis, nous regagnons notre bus qui nous amène vers le Kremlin. Des remparts de brique rouges forment une forteresse triangulaire de 28 ha autrefois entourée d’eau. On y trouve bien sur les bureaux du gouvernement, la caserne de la garde présidentielle, un immense palais des congrès, mais aussi des cathédrales orthodoxes : la plus grande est la cathédrale de la Dormition. Il y a aussi celle de l’Archange St Michel, et la plus petite, celle de l’Annonciation avec ses 9 coupoles. On ne sait plus où tourner les yeux car tout ceci est dans un espace assez retreint.
_copie-0_IMG_0559_copie-0_IMG_0583_copie-0_IMG_0590_copie-0_IMG_0591_copie-0_IMG_0568 _copie-0_IMG_0596

Les 900 canons pris aux armées napoléoniennes sont fièrement exposés, ainsi que quelques exemples de démesure tels ce canon de 40 tonnes (qui n’a jamais tiré) et cette cloche gigantesque donc le seul éclat brisé pèse 11 tonnes et qui n’a jamais sonné, son poids énorme empêchant toute installation.
_copie-0_IMG_0549IMG_0570_copie-0_IMG_0577

Vient ensuite le déjeuner dans un restaurant atypique datant du XIXème siècle, suivi d’une visite de la cathédrale St Sauveur. L’accès aux hauteurs de ce bâtiment nous a permis une vue panoramique sur la ville .

_copie-0_IMG_0604_copie-0_IMG_0606_copie-0_IMG_0607IMG_0613IMG_0623IMG_0626IMG_0627IMG_0635

En fin d’après-midi, une deuxième tentative d’accès à la Place Rouge est cette fois couronnée de succès. Nous avons la vue que nous attendions sur les bâtiments et le célèbre mausolée de Lénine,  bien qu’un peu gâchée par les installations (une scène en cours de démontage). Le mausolée est malheureusement fermé, mais nous avons la chance d’assister à la relève de la garde.

_copie-0_IMG_0667 _copie-0_IMG_0674 _copie-0_IMG_0676_copie-0_IMG_0677_copie-0_IMG_0680IMG_0681IMG_0646IMG_0647

 

Cette journée très riche se termine et nous rentrons à l’hôtel fatigués car nous avons parcouru une douzaine de kilomètres à pied. La visite de Moscou se termine demain et embarquerons à bord du Transsibérien vers 16h30. 

 

 

23 mai 2019 6 Commentaires

J 1 de PLOUHINEC à MOSCOU

Départ de Plouhinec à 2h du matin comme convenu, taxi jusqu’à Hennebont où les deux passagères (Josette et Joëlle) venant de Languidic nous rejoignent. Nous rallions Nantes en minibus pour un départ à 5h45 direction Roissy, puis vol jusqu’à Moscou où nous atterrissons à 14h30 heure locale. Cela fait plus de 24h que certains d’entre nous n’ont pas dormi (d’autres ont succombé…), mais le moral reste bon. Après avoir pris possession de nos chambres au Novotel, un petit tour dans le quartier où la circulation est assez dense mais surtout rapide pour changer quelques espèces et faire quelques courses de première nécessité (vodka) puis dîner et surtout…dodo!!!

IMG_0421IMG_0423IMG_0428IMG_0432

11 mai 2019 1 Commentaire

Départ dans 12 jours !!!

Train002

Voilà notre périple, auquel il faut bien entendu ajouter « l’aventure » pour rallier Paris. Pour nous, il s’agit de faire Plouhinec-Hennebont (taxi), puis Hennebont-Nantes (car), et enfin Nantes-Paris (avion). Comme le départ de Nantes est vers 6h du matin, cela veut dire que le départ de Plouhinec aura lieu vers… 2h du matin!! Cela vaut-il vraiment la peine de se coucher? Le problème est à l’étude chez certains ….

Tout est bien sur réglé en ce qui concerne la logistique, restent les valises qui sont en voie d’être bouclées. Une réunion informelle ce soir pour échanger nos idées sur les choses à ne pas oublier.  L’impatience grandit !

Je présenterai le groupe ultérieurement, mais si vous lisez ceci, c’est que vous en connaissez un ou plusieurs membres!!

Comme il m’étonnerait d’avoir une connexion internet dans le train, j’alimenterai ce blog dans la mesure du possible lors de nos nuits d’hôtel, soit environ un jour sur deux.

A bientôt.

 

 

-

 

12

Destination Grand Vézelay |
VACANCE AU SOLEIL VIC LA GA... |
My travel to Australia |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Courchevelmeribel
| Sejoursunpark
| Petersoverby59